• Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Blog

STRATER CONSULTING SAS  |  102, Avenue des Champs Elysées F-75008 PARIS   |  +00 33 (0)1 74 90 03 98   |  Contact courriel

Enquête nationale de la construction bois : Une période difficile pour le secteur mais de belles évolutions en perspective

06/06/2017

| Publié par

Dans le cadre de l'Observatoire National de la Construction Bois, le CODIFAB et France Bois Forêt ont lancé la quatrième enquête sur  le secteur  de la construction bois: plus de 1000 entreprises ont ainsi répondu sur leur activité pour l'année 2016 . Ce travail, réalisé par la Cellule Economique de la Construction de Bretagne, a été engagé avec la participation active des interp rofessions régio nales de la filière réu nies au sein de France Bois Régions, de l'Union des Métiers du Bois - Fédération Française du Bâtiment et du syndicat français de la construction bois, Afcobois.

 

Cette enquête révèle les tendances positives du développement du marché de la construction bois, en particulier dans le secteur des logements collectifs et des extensions-surélévations de maisons individuelles, sans cacher les premières difficultés que subit notamment le secteur de la maison individuelle, après six années de croissance. En effet, on ne peut que constater  que la construction  bois a subi également la crise du bâtiment mais avec un décalage de trois ans. Par ailleurs , on note aussi que la reprise du secteur du logement en 2016 est portée par deux segments de marchés bien identifiés : le primo-accédant dans la maison individuelle, grâce au nouveau prêt à taux zéro qui a permis de solvabiliser de nouveaux ménages ainsi que l'investissement locatif dans le cadre de la loi Pinel qui s'effectue essentiellement dans des immeubles collectifs . Or, sur ces deux marchés, la construction bois est historiquement peu ou pas présente.

 

C'est pourquoi, dans ce contexte de crise immobtlière qui touche de nombreuses régions, la performance  du  marché des extensions-surélévations construites en bois montre bien la réponse du matériau bois aux besoins des habitants et se révèle un indicateur important du développement du marché pour notre filière.

 

Du côté de la construction neuve des bâtiments non résidentiels, on relèvera la belle performance du secteur des bâtiments industriels et artisanaux, dont la part de marché en construction bois passe de 12% à 17% en deux années, contrairement au secteur des bâtiments agricoles qui montre des signes de ralentissement.

 

Mais, nouveauté de cette enquête , les entreprises, interrogées sur leurs perspectives  d'activité, sont unanimes sur leur espoir d'une sortie de crise proche et anticipent une relance de la construction bois, quel que soit le secteur d'activité. Pour accompagner cette croissance, 29% des entreprises prévoient des investissements d'ici 2 ans et 40% d'entre elles souhaitent embaucher en 2017. Nous voyons aussi des initiatives portées par des professionnels visant à développer la construction bois sur le marché de la maison économique ou sur celui du petit immeuble collectif, à travers différents concepts ou visant à se regrouper pour répondre à plusieurs à des appels d'offres a uxquels elles n'auraient pu prétendre individuellement.

 

Gageons que ces initiatives ainsi que les travaux menés grâce au Contrat Stratégique de la Filière Forêt Bois, sur lequel se sont engagés il y a trois ans quatre ministères et dix-neuf organisations professionnelles ou encore la réflexion et l'engouement suscités par les bâtiments bois de grande hauteur portés par AdivBois, sauront continuer à mobiliser la filière en vue d'un seul objectif : poursuivre l'accroissement de la consommation de bois dans la construction neuve ...

 

Quelques chiffres-clés de l'enquête :

 

1981 entreprises sont présentes sur le marché de la construction bois (878 sont des entreprises de charpentes, 493 des entreprises de menuiserie, 192 des constructeurs de maisons individuelles, 143 des fabricants de charpente et menuiserie et 275 ont des activités diverses). 60 % d'entre elles ont moins de 10 salariés,  22  % entre 10 et 19 salariés et 18 % plus de 20 salariés.  

 

Elles ont  réalisé un chiffre d'affaires total de 3,6 milliards d'euros HT en 2016, soit 3 % du chiffre d'affaires national Bâtiment. Ces entreprises emploient au total 27 420 salariés (personnel de production, administratif, commercial, études,  encadrement...), soit 3 % des effectifs du bâtiment  en France.

 

Alors que le nombre d'entreprises présentes sur le marché de la construction bois est resté constant entre 2014 et 2016, le chiffre d'affaires total est orienté à la baisse (- 3 % en euros courants), comme les effectifs salariés (- 5 %). A contrario, le chiffre d'affaires Bâtiment progresse de 4,2 % entre 2014 et  2016, pour atteindre

129,4 Md€.

 

 

L'intégralité de l'étude est téléchargeable sur le site du CODIFAB :

 

Lire ou télécharger le communiqué de presse du 6 juin 2017

Lire ou télécharger la synthèse des résultats de l'Enquête Nationale de la Construction Bois 2016 (juin 2017, 8 pages)

Lire ou télécharger le document présenté lors de la conférence de presse du 6 juin 2017

 

Source : Codifab 06/06/2017

 

 Photo PJ STRATER CONSULTING

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Linkedin
Please reload

Posts à l'affiche

Enquête nationale de la construction bois : Une période difficile pour le secteur mais de belles évolutions en perspective

June 6, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents