• Twitter
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Blog

STRATER CONSULTING SAS  |  102, Avenue des Champs Elysées F-75008 PARIS   |  +00 33 (0)1 74 90 03 98   |  Contact courriel

55 maisons à ossature bois de Bourges Lammerville, 10 ans après : (belles) comme au 1er jour !

19/11/2017

| Publié par

Paris - 19 novembre 2017 - 10 ans après leur livraison, les 55 constructions à ossature bois (maisons individuelles et collectifs R+2) de Lammerville situées à Bourges (Cher) ne semblent nullement avoir souffert des vicissitudes du temps. Ni les effets climatiques,  ni ceux des UV n'ont en rien altéré les parements des bardages en bois peints ... et en béton. Cette opération fut emblématique pour la profession mais aussi pour le fabricant-constructeur Groupe JACOB (POBI). Elle fut la première livrée sous marquage CE en France en 2007.

 

Voir reportage photos réalisé en mai 2007

 

Photos 3D Google réalisé en 2017 : ci-dessous

 

 

 

Objectifs : mixité sociale, locatif et accession à la propriété

 

Cette opération consistait à édifier dans le quartier de Lammerville à Bourges, 55 maisons : 40 en location et 15 en accession à la propriété. A l’origine de ce projet hors norme : Christian GIMONET, architecte DPLG, connu dans la profession comme l’un des plus grands spécialistes français de la maison à ossature bois à vocation écologique. Elle fut portée par l’Office Public HLM de Bourges (18 - Cher), ville dont Serge LEPELETIER fut Maire, au moment de la réalisation de ces maisons et de l'inauguration de l'opération en septembre 2007 (et ancien Ministre de l’Environnement du Gouvernement Raffarin).

 

Christian GIMONET déclarait à l'époque : «  Le principe est d’offrir aux gens une vraie maison individuelle, dans un contexte urbain, permettant de recréer un esprit de quartier ou de village. Cette densité de l’habitat doit favoriser la desserte par les transports en commun et limiter, par voie de conséquence, l’usage de la voiture. Le coté durable se traduit notamment par le choix de matériaux dont l’incidence écologique doit être maîtrisée, et le bois est donc, de facto, complètement adapté à cet objectif, mieux que tous les autres matériaux de construction. Le bois est en effet le seul matériau de construction naturellement renouvelable et il fixe le gaz carbonique (CO2) contribuant ainsi à la diminution des gaz à effet de serre … ».

 

 

4 maisons livrées par semaine, 821 € HT/m2 de surface utile

 

En 2006, les maisons de Bourges ont été livrées au rythme de deux en deux jours permettant au couvreur d’en livrer une par jour, les mettant ainsi hors d’eau et hors d’air pour pouvoir réaliser les travaux intérieurs. Notons que l’usine POBI du Groupe JACOB à la Charité Sur Loire (Nièvre) a été configurée en 3 x 8h pour assurer la livraison de 4 maisons par semaine sur ce chantier. Résultat : le projet respecta les exigences financières initiales du Maître d’Ouvrage avec un prix final HT de 821 € le m2 de surface utile en locatif tout en étant en phase avec les objectifs architecturaux et de Haute Qualité Environnementale. Le prix de revient global du programme initial s'élevait à 6,3 M€ HT (voir détails ci-dessous des objectifs initiaux).

 

 

Villas Urbaines Durables primées par le PUCA en 2002

 

Ce projet de Villas Urbaines Durables a été primé en 2002 en devenant Lauréat de la consultation lancée par le PUCA (Ministère du logement). Les ordres de service ont été initiés à la mi-septembre 2005 pour le chantier de gros œuvre et les douze premières maisons ont été livrées en février 2006 et les suivantes fin 2006. C’est grâce à une rationalisation et optimisation du projet qu’un processus industriel de filière sèche a pu être mis en œuvre. Ce dernier porte non seulement sur les composants de l’ossature bois, de la charpente mais aussi sur les travaux de second œuvre et d’équipement.

 

Pascal JACOB

Président de Strater Consulting & d'Elysées Mogador

PDG Groupe JACOB-POBI (1993-2010), fondateur de POBI (2002) 

@jacobpascal - pjacob@pascaljacob.com

 

 

 Image aérienne google de l'opération (prise de vue réalisée en 2017)

 

Chiffres clés de l'opération : 

 

Objectifs initiaux : 

 

- Prix de revient global : 6 271 524 € HT

- Prix de revient 40 locatifs: 4 170 868 € HT

- Coût construction locatif HT/m2/SU* : 850 €

- Prix de revient 15 accession : 2 100 656 € HT

- Coût construction accession HT/m2/SU : 842 €

 

(*) SU : Surface utile : logements + jardins d'hiver + garages

 

Sources :

 

Blog de Pascal JACOB : Le bois qui gagne : 55 Villas Urbaines Durables de Bourges

Descriptif de l'opération (PUCA) : Téléchargez le document 

Article Le Moniteur : Le bois, une alternative au problème du logement social (février 2006)

Chantier terminé : Reportage photos réalisé en mai 2007

Inauguration : Reportage photos réalisé le 3 septembre 2007

 

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Linkedin
Please reload

Posts à l'affiche

Enquête nationale de la construction bois : Une période difficile pour le secteur mais de belles évolutions en perspective

June 6, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents